Dans les brumes de Neptune

mercredi 7 septembre 2011
par  administrateur
popularité : 9%

La musique des sphères n’a sans doute jamais fini de nous faire résonner et... raisonner.

C’est sans doute dans cette optique que les astrologues aiment à définir les transsatumiennes comme des octaves supérieures des planètes du septennaire. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’ils... s’accordent. Ainsi, d’aucuns affirment qu’Uranus est celle de Mercure, d’autres la couplent à Saturne. Pour Neptune, tout le monde semble d’accord pour l’associer à Jupiter, avec laquelle elle partage le domicile des Poissons.

Neptune est la dernière planète croisée et photographiée lors du périple de la sonde Voyager-2 et – harmonia mundi oblige – elle révèle un étonnant point commun avec Jupiter : comme ce dernier, elle présente une grande tache sombre, qui n’est autre qu’un immense cyclone grand comme la Terre. L’analogie s’arrête cependant là, puisque la « grande tache rouge » jupitérienne est assimilée à un vortex, c’est-à-dire un tourbillon vertical attirant l’atmosphère des régions avoisinantes. Celle de Neptune, en revanche, paraît relativement plate et n’est pas aussi bien délimitée que ne l’est sa consœur, se prolongeant vers l’est par un assez long filament.

Naturellement, l’éloignement de la planète rend son étude particulièrement difficile, mais les images envoyées par Voyager-2 ont tout de même permis de découvrir de nouveaux satellites, qui gravitent sur des orbites situées entre 48.000 et 118.000 km, et d’observer l’existence de trois anneaux, qui s’ajoutent aux deux détectés depuis la Terre, à des distances de la planète comprises entre 16.000 et 38.000 km. À quoi s’ajoute une attention particulière envers Triton, le principal des huit satellites de Neptune. De manière tout à fait extraordinaire, la surface de Triton révèle des couleurs très contrastées et, surtout, des lacs gelés que certains assimilent à des volcans de glace, ce qui prouverait qu’une source de chaleur existe au cœur de ce monde. Ainsi, si les températures n’étaient pas si basses, ce qui implique des réactions chimiques très ralenties, le satellite pourrait être considéré comme un laboratoire de pré-vie. Autre particularité de Triton : il gravite sur une orbite rétrograde. Ce mouvement lui vaut de se rapprocher peu à peu de Neptune et, dans une bonne centaine de millions d’années, il se disloquera pour littéralement ensemencer son environnement.

D’après l’astronome Gérard Kuiper, un cataclysme aurait eu lieu dans l’environnement de Neptune, donnant naissance à deux corps : l’un serait devenu Triton, l’autre aurait quitté le domaine neptunien et se serait lui-même cassé pour donner Pluton et son satellite Charon.

Quelques Renseignements Techniques

  • Diamètre : 49.500 km.
  • Distance moyenne du Soleil : 4,5 milliards de km.
  • Température de surface : -213°.
  • Densité : 1,6 g/cm3.
  • Durée de sa révolution autour du Soleil : 164,79 années.
  • Durée de sa rotation : 16,5 heures.
  • Particularités :
    • Pour un monde ayant quatre fois le rayon de la Terre, la vitesse de rotation de Neptune est énorme. Cette rotation agirait comme une centrifugeuse pour éparpiller des matériaux fluides dont l’ascension est provoquée par une source d’énergie interne. En effet, Neptune émet environ 2,8 fois plus d’énergie que le Soleil ne lui en envoie. Ainsi, d’après les astronomes, plus que tout autre monde lointain, la planète bleue mérite d’être regardée comme une étoile ratée.
    • Par ailleurs, elle affiche la même température atmosphérique qu’Uranus, alors qu’elle se trouve une fois et demi plus loin du Soleil et devrait donc être plus froide. Sans doute n’a-t-elle pas fini de se refroidir depuis sa formation... Il reste que, conformément à sa symbolique, Neptune demeure un grand mystère pour les planétologues, cristallisant toutes les failles des théories sur l’origine du système solaire.

Pour la Petite Histoire…

Les deux anneaux principaux furent baptisés Adams et Le Verrier, du nom des deux astronomes qui se partagent l’honneur de la découverte de Neptune. Puisqu’ils furent observés l’année du bicentenaire de la Révolution française, les trois autres furent appelés... Liberté, Égalité et Fraternité. ♦

Tous droits réservés Michaël MANDL

Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation de l’auteur

(Article paru dans InfoSophia n°40, 4/1997)


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois